Déclarations commerciales

Marque Déposée

Utilisation non autorisée des titres de compétences du CCAHT ROH® or ROHT®

Seules les personnes qui ont réussi le processus d’examen du Conseil canadien d’agrément des hygiénistes du travail (CCAHT), payé leur cotisation annuelle et maintenu leur enregistrement ont le droit d’utiliser les titres de compétences d’hygiéniste du travail agréé (ROH®) ou de technologue en hygiène du travail agréé (ROHT®).  Ces accréditations sont des marques déposées par le CCAHT et ne doivent être utilisées que sur autorisation du Bureau canadien d’agrément des hygiénistes du travail.

Les personnes dont l’inscription a expiré en raison du non-paiement de la cotisation annuelle, qui n’ont pas pu obtenir les points de maintance requis au cours du cycle de cinq ans ou dont l’accréditation a été révoquée par le CCAHT ne sont pas autorisées à utiliser les titres de compétences du CCAHT.  Les personnes qui n’ont pas réussi le processus d’examen ne sont pas autorisées à utiliser l’accréditation du CCAHT.

Les personnes qui utilisent l’accréditation du CCAHT sans autorisation seront contactées par le CCAHT.   Un registre permanent des utilisations non autorisées est tenu par le bureau du registraire du CCAHT et les noms des personnes apparaîtront sur le site web public du CCAHT pendant une période de trois ans.

Vision

  1. Une société où l’on réduit la fréquence des décès, des maladies ainsi que l’inconfort des travailleurs/travailleuses reliés aux conditions environnementales indésirables de leur milieu de travail, ainsi que les coûts sociaux et économiques qui y sont associés; par conséquent, la productivité, les relations de travail et le bien-être général en seront améliorés.
  2. L’hygiène du travail est reconnue de manière universelle comme étant la discipline la plus appropriée pour identifier, évaluer et contrôler les effets néfastes à la santé des agresseurs environnementaux présents ou en émergence dans les milieux de travail; l’agrément du CCAHT est la marque d’excellence des professionnels en hygiène du travail.

Buts

  • Promouvoir le rôle des hygiénistes du travail et les titres d’agréments professionnel des hygiénistes du travail (ROH) et des technologues en hygiène du travail (ROHT) comme un gage de compétence professionnelle dans le domaine de l’hygiène du travail.
  • Établir un système, incluant un registrariat, afin d’évaluer, d’identifier, d’enregistrer et d’agréer les individus compétents quant à la conception, la gestion et la réalisation des programmes d’hygiène du travail.
  • Participer à des activités universitaires, communautaires et professionnelles, et plus particulièrement à celles qui sont liées à l’établissement et à la diffusion de normes de pratique en matière d’hygiène du travail.
  • Renforcer la reconnaissance et la confiance en la profession par le public, les autres groupes professionnels, les syndicats, le monde des affaires, les gouvernements et les travailleurs.

Mission

  • Faire progresser la pratique professionnelle de l’hygiène du travail en définissant les niveaux de compétences professionnelles et techniques minimales dans la pratique de l’hygiène du travail.
  • Enregistrer et accepter comme membres les candidats qui démontrent une telle compétence.
  • Favoriser l’exercice et la promotion de la profession d’hygiéniste du travail au Canada et à l’étranger.

Objectifs

  • Faciliter la communication et la coopération avec les associations régionales canadiennes et internationales d’hygiénistes du travail relativement aux enjeux pertinents et en lien au mandat du CCAHT.
  • Développer du matériel promotionnel pour notre collectivité.
  • Développer des alliances avec les organisations canadiennes et internationales d’agréments professionnels des disciplines connexes.
  • Développer et réaliser une stratégie visant l’augmentation de la reconnaissance des titres « ROH® » et « ROHT® » par le public.
  • Valoriser le profil des praticiens agréés en hygiène du travail auprès des groupes d’affaires et des syndicats.
  • Maintenir et accroître notre participation internationale par le biais de l’IOHA et AIHA/IAC.

Code de déontologie

Les hygiénistes et les technologues en hygiène du travail agréés (ROH et ROHT) devront:
  1. Mettre la santé et la sécurité des travailleurs/travailleuses avant toute autre considération dans la réalisation de leur travail.
  2. Diriger les activités professionnelles en fonction de la protection et de l’amélioration de la santé, de la sécurité et du bien-être de tout individu.
  3. Entreprendre des efforts raisonnables pour protéger l’environnement contre les effets néfastes résultant de leur travail.
  4. Accomplir leur travail de façon honnête, objective et en conformité avec les normes professionnelles reconnues et courantes.
  5. Respecter le caractère privé des informations confidentielles de nature personnelle, professionnelle ou d’affaires.
  6. Participer uniquement dans des projets ou situations libres de conflits d’intérêts autant personnels que professionnels.  Cette clause peut être abandonnée si les principaux intéressés donnent leur consentement de façon explicite et informée.
  7. Agir avec intégrité.
  8. Maintenir à jour leurs connaissances sur les nouveaux  développements dans leur profession ainsi qu’une connaissance détaillée dans leur domaine d’expertise.
  9. Promouvoir et communiquer les activités qui font avancer les connaissances relatives à l’hygiène du travail.
  10. Coopérer avec les administrateurs/directeurs du Conseil canadien d’agrément des hygiénistes du travail (CCAHT) dans l’administration de ce code de déontologie. Adopté le 19 juin 1992.